balance


balance

1. balance [ balɑ̃s ] n. f.
XIIe; lat pop. °bilancia, de bis « deux fois » et lanx « plateau (de balance) »
I
1Instrument qui sert à peser, formé d'un fléau mobile et de plateaux dont l'un porte la chose à peser, l'autre les poids marqués, et par ext. Tout appareil servant à peser. Parties d'une balance. aiguille, couteau, fléau, joug, languette, plateau. Une balance juste, sensible. Le contrôle, le poinçonnage des balances. Équilibrer les deux plateaux d'une balance. tare. Faire pencher la balance. Balance rudimentaire. peson. Balance de précision, d'essai. microbalance, pesette, trébuchet. Balance diététique. Balance automatique à un plateau, dont l'aiguille indique le poids et le prix sur un cadran. Balance électronique, indiquant automatiquement le poids et le prix sur un ticket. Balance à bascule, à bras inégaux pour le pesage des lourdes charges. ⇒ bascule. Balance romaine, à poids constant et mobile par rapport au point de suspension (cf. aussi compos. en pèse-). — Se peser sur une balance. pèse-personne. La balance, symbole de la justice.
Technol. Potentiomètre permettant le réglage des puissances sonores diffusées par les diverses voies ( stéréophonie) d'une chaîne électroacoustique; ce réglage lui-même.
2Petit filet en forme de poche pour la pêche aux écrevisses. caudrette, truble.
3Astron. Constellation de l'hémisphère austral.
Astrol. Septième signe du zodiaque (23 septembre-22 octobre). Ellipt Ils sont tous les deux Balance, nés sous le signe de la Balance.
II
1Par métaph. Moyen ou manière d'apprécier, de juger les personnes et les choses. Littér. La balance de la raison, du jugement. appréciation, jugement. Loc. cour. Mettre dans la balance : mettre en parallèle, examiner en comparant. ⇒ comparer. Mettre en balance (deux choses) :opposer le pour et le contre. ⇒ opposer, peser. Mettre, jeter un poids dans la balance : faire intervenir un argument décisif dans l'examen, le jugement d'une question. — Peser dans la balance : être d'une grande importance, d'un grand poids. — Tenir la balance égale entre deux personnes, deux opinions, ne pas favoriser l'une aux dépens de l'autre. « Bonaparte continuait à vouloir simplement tenir, entre les anciens partis, la balance égale » (Madelin). Faire pencher la balance en faveur de, du côté de (qqn, qqch.) :favoriser qqn, un parti. ⇒ avantager. « Mais il n'était pas possible d'être si impartial que la balance ne penchât de quelque côté » (Bainville).
2Fig. État d'équilibre. Polit. La balance des pouvoirs. La balance des forces. équilibre, pondération.
3Compte récapitulatif faisant apparaître l'équilibre entre les débits et les crédits. Comptab. La balance de l'actif et du passif. Balance des paiements : document comptable dans lequel sont recensées toutes les opérations (commerciales, financières) d'un pays avec le reste du monde pendant une période donnée. ⇒ bilan. Écon. Balance commerciale : comparaison entre les importations et les exportations d'un pays donné. La balance est favorable, excédentaire. Le déficit de la balance s'aggrave, se creuse, se réduit. Balance des invisibles, recensant les échanges de services et de revenus (entre un pays et l'extérieur). Balance des capitaux. Balance des comptes : solde partiel qui indique la position débitrice ou créancière d'un pays à l'égard de l'extérieur. — Fin. Balances financières : avoirs liquides en devises obtenus par des non-résidents. Balances dollars.
balance 2. balance [ balɑ̃s ] n. f.
• v. 1930; déverbal de balancer
Arg. Dénonciateur, dénonciatrice. « Donneur, mouchard, balance : en France, l'Occupation et la Libération ont laissé des souvenirs cuisants » (Le Nouvel Observateur, 1986).

balance nom féminin (latin populaire bilancia, du latin classique bis, deux fois, et lanx, lancis, plateau) Appareil qui sert à comparer des grandeurs, particulièrement des masses. Comparaison entre deux situations faisant ressortir un état d'équilibre : La balance des forces au pouvoir. Populaire. Dénonciateur, mouchard. Économie Différence entre le débit et le crédit d'un compte. Tout document comptable présenté de manière à constater l'égalité entre les débits et les crédits. Tableau périodique récapitulant les mouvements et les soldes d'un ensemble de comptes. Électroacoustique Dispositif de réglage de l'intensité acoustique délivrée par chaque canal d'une chaîne d'amplification pour obtenir l'équilibre sonore désiré ; ce réglage lui-même. Pêche Petit filet pour la pêche des crevettes et des écrevisses. Dispositif de pêche comportant un hameçon placé à chacune des deux extrémités d'un fil métallique et une plombée en son centre. ● balance (citations) nom féminin (latin populaire bilancia, du latin classique bis, deux fois, et lanx, lancis, plateau) Malcolm de Chazal Vacoas 1902-Port-Louis 1981 Le poids ne se sent fort que dans la balance. Poèmes Gallimard Jacques Prévert Neuilly-sur-Seine 1900-Omonville-la-Petite, Manche, 1977 Il cherche la fameuse machine à peser les balances. Paroles, Événements Gallimardbalance (expressions) nom féminin (latin populaire bilancia, du latin classique bis, deux fois, et lanx, lancis, plateau) Faire pencher la balance, décider en faveur de quelqu'un, quelque chose ; faire en sorte que quelqu'un, quelque chose l'emporte. Jeter dans la balance, faire ou dire quelque chose qui provoque un résultat décisif. Mettre en balance, examiner en comparant le pour et le contre. Mettre tout son poids dans la balance, user de son influence pour entraîner une décision. Peser (lourd) dans la balance, avoir une grande importance, un grand poids. Tenir la balance égale, maintenir un certain équilibre entre des partis opposés ; être impartial. Balance commerciale, dans les échanges entre deux pays, solde des exportations et des importations de marchandises. Balance des comptes, totalité des échanges extérieurs d'un pays (y compris les exportations et importations dites « invisibles »). Balance des paiements, document comptable, dans lequel sont récapitulés les flux d'opérations (recettes et dépenses) ayant eu lieu entre un pays et le reste du monde. Balance électrodynamique, électrodynamomètre dans lequel les actions électrodynamiques sont équilibrées par des poids. Génératrice balance, machine électrique utilisée pour déterminer la puissance fournie ou absorbée par une autre machine. Balance gravimétrique, instrument permettant une mesure précise de l'intensité de la pesanteur. Balance magnétique, instrument permettant une mesure relative dans le temps ou dans l'espace de la composante horizontale ou verticale du champ magnétique terrestre. Balance aérodynamique, dispositif permettant de mesurer, dans une soufflerie, les efforts (portance, traînée, lacet) et les moments correspondants subis par une maquette. ● balance (synonymes) nom féminin (latin populaire bilancia, du latin classique bis, deux fois, et lanx, lancis, plateau) Appareil qui sert à comparer des grandeurs, particulièrement des masses.
Synonymes :
- pèse-personne
Comparaison entre deux situations faisant ressortir un état d'équilibre
Synonymes :
- équilibre
Économie. Différence entre le débit et le crédit d'un compte.
Synonymes :
Pêche. Petit filet pour la pêche des crevettes et des écrevisses.
Synonymes :
- pêchette
Électricité. Génératrice balance
Synonymes :
- dynamomètre électrique
Géophysique. Balance magnétique
Synonymes :
- variomètre

balance
n. f.
d1./d Instrument qui sert à peser. Une balance juste. Balance de précision. Balance romaine, de Roberval, électronique.
d2./d équilibre. La balance des forces, des pouvoirs.
|| Loc. fig. En balance: dans l'indécision. être, rester en balance. Mettre en balance: comparer. Faire entrer en balance, en ligne de compte. Faire pencher la balance du côté de...: faire prévaloir... Jeter dans la balance: apporter (un élément nouveau) pour obtenir un résultat.
(Québec) POLIT Balance du pouvoir: possibilité qu'a un parti tiers de faire basculer la majorité à la chambre vers l'un ou l'autre des deux partis dominants.
d3./d ASTRO La Balance: constellation zodiacale de l'hémisphère austral.
|| ASTROL Signe du zodiaque (24 sept.-23 oct.).
d4./d ECON Balance des comptes ou des paiements: relevé comptable, pour une période déterminée, de toutes les transactions économiques et financières entre un état et l'étranger. Balance commerciale: comparaison des exportations et des importations de marchandises. Balance courante, incluant les services.
FISC Balance des disponibilités: comparaison entre les revenus d'un contribuable et ses dépenses, à fin de vérification de déclaration.
d5./d (Maurice, Réunion) Syn. de balançoire.
d6./d Filet rond et creux qui sert à pêcher les petits crustacés.

⇒BALANCE, subst. fém.
I.— Instrument de mesure.
A.— Mesure du poids.
1. Instrument servant à peser, à mesurer la masse d'un corps par référence à un système étalon :
1. Ses expériences se bornent à celles d'une balance à cadran, ou quelques badauds vont s'assurer du poids de leur corps; ...
JOUY, L'Hermite de la Chaussée d'Antin, t. 5, 1814, p. 136.
2. Une tête de veau, mordant sa langue, une cravate rouge sur les poils bruns du cou tranché, égouttait du sang sur le dos rose d'un mouton entier. Les poids de cuivre et les plateaux de balance luisaient sur marbre blanc.
HAMP, Vin de Champagne, 1909, p. 79.
3. Dans l'autre salle, on criait des noms. Alors, un de ceux-là marchait sur ses pieds déchaussés, avec un bruit comme en font les bêtes. Comme il entrait là-bas, on entendait : « Pesez-le! » Le poids grinçait sur le fléau de la balance : — Cinquante kilos, on disait.
GIONO, Le Grand troupeau, 1931, p. 130.
TURFISTE. Salles des balances ou simplement balances. Salle où l'on pèse les jockeys avant et après la course.
SYNT. (Types de balances, suivant l'usage auquel on les destine et les mécanismes de leur fonctionnement). Balance de P. Curie, de Roberval; balance pèse-lettre, romaine, de Quintenz; microbalances; balance automatique, argyrométrique (M. GASNIER, Dépôts métalliques directs et indirects, 1927, p. 342), hydrostatique (A. BRONGNIART, Traité des arts céram., 1844, p. 220).
2. [La balance comme symbole] La balance figure dans certaines représentations à caractère symbolique.
a) Symbole de la Justice, représenté par deux plateaux suspendus à un fléau :
4. Les uns le [public] représentent comme un divin génie, qui tient à la main le glaive et la balance de Thémis, juge les prétentions des auteurs, et condamne sans appel les mauvais ouvrages; (...). Les autres le représentent comme un monstre hideux, ...
JOUY, L'Hermite de la Chaussée d'Antin, t. 1, 1811, p. 124.
b) Symbole du Septième signe du Zodiaque :
5. Mais lorsque l'astre du jour, atteignant la balance et le serpent céleste ou les signes d'automne, passe dans l'autre hémisphère, alors il livre par sa retraite nos régions aux rigueurs de l'hiver, aux vents impétueux et à tous les ravages que le génie malfaisant des ténebres exerce dans le monde.
DUPUIS, Abr. de l'orig. de tous les cultes, 1796, p. 314.
B.— P. anal.
1. Appareil servant à mesurer des forces autres que les poids et ayant leur application dans des domaines particuliers. Balance électromagnétique, électrodynamique, manométrique :
6. La force produite par la pression des gaz de la poudre [dans une bouche à feu] se mesure (...) directement par l'emploi des crushers ou de la balance manométrique; ...
A. LEDIEU, E. CADIAT, Le Nouv. matériel naval, t. 1, 1890, p. 2.
2. Instrument ou dispositif rappelant la balance par sa forme ou par le principe d'équilibre de son fonctionnement.
PÊCHE. Petit filet plat dont la forme rappelle un plateau de balance, utilisé pour pêcher les crevettes, les écrevisses... Dépêchez-vous, Monsieur Fanning, nous allons poser des balances dans le ruisseau (MAURIAC, Asmodée, 1938, III, I, p. 93).
TECHNOL. [En parlant d'une machine à vapeur] :
7. On a donné le nom spécial de balance à l'ensemble de l'appareil formé par les ressorts, leurs tiges et leurs fourreaux.
HERDNER, Locomotives..., p. 112.
3. Appareil permettant des mesures ou des calculs numériques particuliers.
CHIM. Balance d'Arndt. ,,Balance automatique et enregistreuse conçue pour mesurer de façon continue la densité du gaz carbonique dans les fumées`` (Méd. Biol. t. 1 1970). Balance de sorption :
8. Par une « balance de sorption » de Mc Bain et Bakr, (...) on a mesuré la sorption de vapeurs d'acétone...
Le Journal de phys. et le Radium, 1931, p. 175D.
ÉLECTR. Balance de courant :
9. La « balance de courant » employée pour la première fois en 1911, (...) a été un peu modifiée et utilisée pour la détermination de la valeur absolue de l'ampère.
Le Journal de phys. et le Radium, 1935, p. 7D.
II.— P. métaph. ou au fig. [Implique la not. de jugement ou d'équilibre]
A.— Action de juger.
1. [Concerne l'exercice d'un pouvoir de justice divine ou hum. (cf. I A 2)] :
10. Le soin de ces intérêts doit donc être remis à ceux qui peuvent s'en occuper, aux tribunaux, (...) qui ont le loisir, comme ils ont le devoir, de tout approfondir, de tout peser dans une balance exacte; aux tribunaux, dont telle est la mission spéciale, et qui seuls peuvent la remplir.
CONSTANT, Principes de pol., 1815, p. 152.
11. — Fou! Trois fois fou à lier, celui qui calcule ses chances, qui met la raison de son côté! La justice céleste tient une balance dans ses mains.
MUSSET, Les Caprices de Marianne, 1834, II, 4, p. 170.
2. [Concerne le fait de comparer, de soupeser deux situations ou deux choses opposées] :
12. Que le scélérat, de quelque rang qu'il soit, tremble en apprenant qu'il existe des juges incorruptibles qui pèsent dans la même balance l'homme qui repose sous le chaume et l'homme entouré du faste de l'opulence.
LA MARTELIÈRE, Robert, chef de brigands, 1793, II, 2, p. 17.
13. Aucune considération ne peut entrer en balance avec la nécessité de repousser un agresseur.
CONSTANT, De l'Esprit de conquête, 1813, p. 163.
14. ... car, quand le gouvernement est obligé de tenir la balance égale entre deux partis opposés, c'est un exercice continuel de raison et de justice.
Mme DE STAËL, Considérations sur les princ. événements de la Révolution fr., t. 1, 1817, p. 25.
15. J'accorde que les idées mystiques et extraordinaires puissent quelquefois mener à d'importantes découvertes : il faut aussi mettre dans l'autre bassin de la balance les inconvéniens qui peuvent en résulter.
J. DE MAISTRE, Les Soirées de Saint-Pétersbourg, t. 2, 1821, p. 261.
B.— État qui en résulte.
1. [En parlant d'une pers.]
a) Incertitude, hésitation :
16. Les juges cependant demeuroient en balance.
Le linot, le serin, de la fauvette amis,
Ne vouloient point donner de prix :
Les autres disputoient. ...
FLORIAN, Fables, La Fauvette et le rossignol, 1792, p. 154.
b) Pondération, impartialité :
17. M. Damas-Ainard (...) vit dans la supposition de M. Fauriel une témérité gratuite de conjecture (...). M. Magnin, avec sa modération scrupuleuse et sa balance, s'est fait le rapporteur de ce procès dans un article du Journal des Savants...
SAINTE-BEUVE, Portraits contemp., t. 4, 1846-69, p. 264.
c) Avantage :
18. Quand on comparait sa beauté à celle de la duchesse, c'était surtout cet air de n'être émue par rien, cette façon d'être comme au-dessus de toutes choses, qui faisaient pencher la balance en faveur de sa rivale.
STENDHAL, La Chartreuse de Parme, 1839, p. 253.
19. Averroès peut être considéré comme un rationaliste pur. Mais ce beau mouvement fut comprimé par la persécution des musulmans rigides. Le nombre et l'influence des philosophes ne furent pas assez grands pour emporter la balance, comme cela a eu lieu en Europe.
RENAN, L'Avenir de la sc., 1890, p. 497.
2. [En parlant d'une chose abstr.] :
20. La limitation de la souveraineté est donc véritable, et elle est possible. Elle sera garantie d'abord par la force qui garantit toutes les vérités reconnues, par l'opinion : ensuite elle le sera d'une manière plus précise, par la distribution et par la balance des pouvoirs.
CONSTANT, Principes de pol., 1815, p. 16.
21. Si la balance est rompue en faveur de la première [fonction primaire de la représentation], la vie psychique gagne en vivacité, mais tend à la superficialité, à l'incohérence, et boude l'abstraction.
MOUNIER, Traité du caractère, 1946, p. 292.
3. Emplois spéc., dans divers domaines techn. Méthode, technique ou procédé mis en œuvre en vue de mesurer, de comparer certaines données ou certains phénomènes.
En partic.
a) COMPTAB. Synon. de solde.
b) ÉCON. POL.
Balance commerciale. ,,Déficit ou excédent couvrant les opérations du commerce international soumises aux statistiques ou au contrôle des douanes`` (PUJOL 1970) :
22. En décembre 1931, Neville Chamberlain annonce qu'il faut réduire les importations en les taxant. Il justifie cette décision par les arguments traditionnels du protectionnisme :
— Les importations vont diminuer, donc le déficit de la balance commerciale diminuera aussi; ...
J.-A. LESOURD, C. GÉRARD, Hist. écon., XIXe et XXe s., t. 2, 1966, p. 581.
Balance des paiements. ,,Ensemble des recettes et des dépenses, des débits et des crédits couvrant toutes les opérations de commerce effectuées entre un pays donné et les autres pays, entre les résidents de ce pays et les résidents des autres pays`` (PUJOL 1970) :
23. Ce sont les structures de ces groupes, leurs interrelations, leurs rapports avec l'arbitre public, qui (...) déterminent les conditions sous lesquelles s'établissent concrètement les coûts comparés, les termes de l'échange, les gains de l'échange, les corrections des déséquilibres de la balance des paiements.
PERROUX, L'Écon. du XXe s., 1964, p. 278.
III.— Arg. [Déverbal de balancer : jeter]
A.— Mise à pied.
B.— ,,Réplique mordante`` (ESN. 1966).
PRONONC. :[]. Enq. ://.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. Fin XIIe s. « instrument servant à peser » (LAMBERT LE TORT, A. DE BERNAY, Alexandre, éd. H. Michelant, 498, 11 dans T.-L. : Unes grandes balances fist aporter avant, L'uel mist a une part, sans nul autre serjant. D'autre part vont obers et elmes aportant; Tant en i entasserent, Les cordes vont rompant; Ains la balance a l'uel ne se mut tant ne quant); 1160-70 mettre en balence fig. « peser des arguments, les considérer » (BÉROUL, Tristan, éd. E. Muret, 1113, ibid. : Qui avroit sol un escuier Por moi destruit ne a feu mis, Se iere roi de .VII. päïs, Ses me metroit il en balence Ainz que n'en fust prise venjance); XVIIe s. tenir la balance égale « pratiquer l'égalité » (D'Ablancourt dans RICH. 1680); 1636 emporter la balance « prévaloir » (CORNEILLE, Le Cid, III, 4 dans LITTRÉ : Et ta beauté sans doute emportait la balance); av. 1683 comm. « bilan » (Colbert dans Lettres, Instructions et Mémoires de Colbert, éd. Clément, Paris, 1861, t. 3, p. 555 cité dans KUHN, p. 171); 2. 1379 « signe du zodiaque » (J. DE BRIE, Bon berger, 64, éd. Lacroix dans T.-L. : ou signe de la livre que aulcuns nomment balance).
Empr. au lat. pop. bilancia « balance à deux plateaux » issu du lat. vulg. bilanx (bis ,,deux fois`` et lanx « plateau de balance ») attesté au IVe s. (MARTIANUS CAPELLA, 2, 180 dans TLL s.v., 1985, 7). L'initiale ba- peut s'expliquer par le changement de -- en -a- sous l'action ouvrante de -l- (cf. zelosus > jaloux) et peut-être, en outre, par l'influence de ballant part. prés. du verbe baller, à cause du mouvement des plateaux de la balance (cf. l'expression dial. être en ballant « hésiter, être indécis », v. ballant). En a. fr. balance désignait un seul plateau, c'est pourquoi on trouve balances pour désigner l'ensemble (Alexandre, supra) jusqu'au XVIe s. (La Noue dans HUG.) et encore dans RICH. 1680.
STAT. — Fréq. abs. littér. :1 060. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 1 838, b) 1 174; XXe s. : a) 1 342, b) 1 506.
BBG. — DAUZAT Ling. fr. 1946, p. 150. — GOTTSCH. Redens. 1930, p. 257. — PAMART (P.). Infiltrations ou invasions. Vie Lang. 1969, p. 318. — ROG. 1965, p. 83. — STEIGER (A.), WARTBURG (W. von). Défense de l'étymol. ar. de romaine. Vox rom. 1960, t. 19, pp. 221-244.

1. balance [balɑ̃s] n. f.
ÉTYM. XIIe; du lat. pop. bilancia, du lat. vulg. bilanx, de bis « deux fois », et lanx « plateau (de balance) ».
———
I
1 Instrument qui sert à peser, formé d'un fléau mobile et de plateaux dont l'un porte la chose à peser, l'autre les poids marqués. Pesée. || Le fléau de la balance. Fléau (bras du fléau), joug, traversant, traversin, verge. || L'aiguille de la balance indique la position du fléau. Languette. || Le fléau de la balance est muni de trois prismes d'acier à fines arêtes ( Couteau), dont l'un, le couteau du milieu, sert de point de suspension, et les deux autres supportent les récipients ( Bassin, plateau). || Ajuster une balance. || Équilibrer les deux plateaux d'une balance. Tare. || La balance, levier du premier genre. || Une balance fidèle, juste, sensible. || Une balance folle, indifférente, paresseuse. || Le contrôle, le poinçonnage des balances. || Tenir la balance juste, la tenir en équilibre (Académie). || Faire pencher, faire trébucher la balance.
Balance de précision, dans laquelle les plateaux sont en général suspendus aux couteaux par l'intermédiaire d'un étrier. || Balance d'essai, pour les monnaies. Ajustoir, microbalance, pesette, trébuchet. || Balance à cavaliers, pour les pesées très précises. Cavalier. || Balance automatique, à un plateau, dont l'aiguille indique le poids et le prix sur un cadran. || Balance à bascule, à bras inégaux pour le pesage des lourdes charges. Bascule, poids (poids public). || Balance à levier coudé. Pèse-lettre, peson. || Certaines balances et bascules servent à un seul usage. Pèse-bébé, pèse-grains ( aussi les comp. en Pèse-). || Balance romaine, à poids constant et mobile par rapport au point de suspension. Romaine.REM. Au plur. balances s'emploie parfois avec le sens du sing., à cause des deux plateaux.
1 Il (Montaigne) dit : « Que sais-je ? » dont il fait sa devise, en la mettant sous des balances (…)
Pascal, Épictète et Montaigne.
2 Grands compositeurs de riens, pesant gravement des œufs de mouche dans des balances de toile d'araignée (…)
Voltaire, Lettre à Trublet, 27 avr. 1761.
3 Quand la balance est parfaitement égale, une paille suffit pour la faire pencher.
Rousseau, Disc. sur l'économie politique.
tableau Noms d'appareils et d'instruments de mesure.
tableau Vocabulaire de la chimie.
La balance, attribut de Thémis (symbole de la justice et de l'équité).
4 La Justice passa, la balance à la main.
Boileau, Épîtres, 2.
5 O juges malheureux, qui dans nos faibles mains,
Tenons aveuglément le glaive et la balance.
Voltaire, Tancrède, IV, 6.
Turf. || Salle des balances, et, ellipt, balances, n. f. pl. : lieu où l'on pèse les jockeys avant et après la course. || Pavillon des balances, dans lequel se situe la salle des balances.
5.1 (…) elle lui donnant ses ordres au pesage, ou encore lui souillé et crotté (…) tenant sur le bras sa minuscule selle de poupée d'où pendent les étriers qui s'entrechoquent avec un tintement argentin, marchant à côté d'elle vers les balances derrière le cheval trempé et fumant (…)
Claude Simon, la Route des Flandres, p. 42 (1960).
2 Astron. Constellation zodiacale de l'hémisphère austral figurant une balance.
Astrol. Septième signe du zodiaque (23 sept.-22 oct.). Ellipt. || Il est balance : il est né sous le signe de la balance.
3 Techn., sc. Appareil servant à mesurer des quantités (autres que des poids). || Balance algébrique, arithmétique, hydrostatique, magnétique, aérodynamique. Baroscope. || Balance de torsion. || Balance élastique d'horloger.
Techn. Potentiomètre permettant d'équilibrer le niveau de sortie des deux canaux dans un amplificateur stéréophonique.
4 Pêche. Petit filet conique monté sur cadre circulaire et destiné à la pêche aux crustacés, aux crevettes, aux écrevisses. Caudrette, truble.
———
II
1 Par métaphore. Moyen ou manière d'apprécier, de juger les personnes et les choses. || La balance de la raison, du jugement. Appréciation, jugement.
6 Du côté du cœur, mes balances sont bien différentes des vôtres.
Mme de Sévigné, Lettres, 842.
7 Jusques à quand aurons-nous deux consciences, deux mesures, deux balances, l'une en notre faveur, l'autre à la ruine du prochain ?
G.-T. Raynal, Hist. philosophique, XVIII, 32.
8 Il serait fort utile d'avoir une balance où l'on pût, pour ainsi dire, peser les règles; on verrait qu'elles ne méritent pas toutes une égale autorité.
Fontenelle, Réflexions poétiques, 1 t. III, p. 129.
9 Bayle en sait plus qu'eux tous; je vais le consulter :
La balance à la main, Bayle enseigne à douter.
Voltaire, Poème sur le désastre de Lisbonne.
10 Alors (…) je me suis amusé à repasser et comparer ce que j'avais lu, à peser chaque chose à la balance de la raison, et à juger quelquefois mes maîtres.
Rousseau, les Confessions, VI.
11 On pèse leurs plus indifférentes actions dans une balance rigoureuse.
Diderot, les Règnes de Claude et de Néron, I, 95.
Mettre dans la balance : mettre en parallèle, examiner en comparant. Comparer.En balance.Mettre en balance : examiner, opposer le pour et le contre. Opposer, peser.
12 Quand on rend la justice, on met tout en balance.
Corneille, le Cid, IV, 5.
13 Penses-tu qu'un instant ma vertu démentie
Eût mis dans la balance un homme et la patrie ?
Voltaire, la Mort de César, III, 2.
Entrer en balance : être mis en comparaison.
14 Lorsqu'on fait des projets d'une telle importance,
Les intérêts d'amour entrent-ils en balance ?
Corneille, Sertorius, I, 1.
Loc. Mettre, jeter un poids dans la balance, un argument décisif pour emporter la décision.
15 (…) Toutefois j'ose encore lui dire
Qu'il doit avant ce coup affermir son empire,
(…) et que dans la balance
Mon nom peut-être aura plus de poids qu'il ne pense.
Racine, Britannicus, I, 2.
16 (L'événement qui) avait décidé Grey à jeter enfin l'épée britannique dans la balance (…)
Martin du Gard, les Thibault, t. VII, p. 157.
Peser dans la balance se dit également d'une personne ou d'une force dont le poids entre en jeu.
17 (Le gouvernement, puissance neutre chargée) de maintenir la liberté de la lutte, non de peser dans la balance pour l'un des partis.
Renan, Philosophie de l'Hist. contemporaine, III, p. 57.
Tenir la balance égale entre deux personnes, entre deux opinions, ne point favoriser l'une aux dépens de l'autre, se montrer impartial. Impartialité, pondération.
18 Jamais le juge ne tenait
À leur gré la balance égale (…)
La Fontaine, Fables, XII, 27.
19 Entre le peuple et la royauté, dont le double concours lui est également indispensable, il tient la balance égale, ne pouvant pour atteindre son but sacrifier ni les droits de l'une ni ceux de l'autre.
Louis Barthou, Mirabeau, p. 168.
20 En réalité, Bonaparte, inaugurant l'entreprise de « fusion » continuait à vouloir simplement tenir, entre les anciens partis, la balance égale.
Louis Madelin, le Consulat, XVI.
Faire pencher la balance, incliner la balance, emporter la balance : faire qu'une personne l'emporte sur une autre, qu'un parti prévale. Avantager.
21 Et ta beauté sans doute emportait la balance.
Corneille, le Cid, III, 4.
22 (Son père) Du côté d'Hippolyte emporte la balance.
Molière, l'Étourdi, IV, 71.
23 Et le Ciel, qui pour moi fit pencher la balance (…)
Racine, Esther, I, 1.
24 Mais il n'était pas possible d'être si impartial que la balance ne penchât de quelque côté.
J. Bainville, Hist. de France, IX.
2 En balance : dans l'indécision, l'incertitude, en suspens. || Tenir en balance. || Être, rester en balance. Hésitant, hésiter.
25 La victoire fut plus de deux heures en balance.
Racine, Campagnes de Louis XIV.
26 Cessez d'être en balance et de vous défier.
Corneille, le Menteur, III, 5.
27 Il ne tient pas un seul moment l'auditeur en balance.
Molière, Tartuffe, Préface.
3 Fig. État d'équilibre.Polit. || La balance des pouvoirs. || La balance des forces. Équilibre, pondération, rapport.
28 La Grèce se maintenait dans une espèce de balance; les Lacédémoniens étaient pour l'ordinaire alliés des Éoliens; et les Macédoniens l'étaient des Achaïens.
Montesquieu, Grandeur et Décadence des Romains, 5.
29 Quoique le système de la balance de l'Europe n'ait été développé que dans les derniers temps (…)
Voltaire, Essai sur les mœurs, 51.
30 L'art, la science unique d'un grand nombre de ministres a été contenu dans ces mots : la « balance », l'équilibre de l'Europe.
Mirabeau, Lettres de cachet, I, 110.
4 Comm. || La balance de l'actif et du passif d'un compte. Bilan, compte, différence, solde. || Balance d'entrée, de sortie. || Balance générale. || Arrêter, clore un compte par la balance des profits et des pertes.
Écon. || Balance commerciale : comparaison entre les importations et les exportations d'un pays donné. || La balance est favorable, en excédent : les exportations l'emportent sur les importations. || La balance est défavorable, en déficit : les importations sont supérieures aux exportations.
Balance des capitaux : document rendant compte des mouvements de capitaux qui sont intervenus entre les nations.
Balance des paiements : « relevé systématique de toutes les transactions économiques intervenues pendant une certaine période, entre résidents du pays et résidents des autres pays dits étrangers ». (Fonds monétaire international, Annuaire 1949-1950).
DÉR. 2. Balancelle, balancer, 1. balancier.
COMP. Microbalance, thermobalance.
————————
2. balance [balɑ̃s] n. f.
ÉTYM. D. i. (répandu v. 1983); déverbal de balancer.
Argot. Personne qui en balance (→ Balancer, I., 2., C.) une autre; dénonciateur, dénonciatrice. Donneur (I., 3.).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Balance — (de) …   Kölsch Dialekt Lexikon

  • Balance — Bal ance (b[a^]l ans), n. [OE. balaunce, F. balance, fr. L. bilanx, bilancis, having two scales; bis twice (akin to E. two) + lanx plate, scale.] 1. An apparatus for weighing. [1913 Webster] Note: In its simplest form, a balance consists of a… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • balance — BALANCE. s. f. Instrument dont on se sert pour peser, composé de deux bassins de même poids, suspendus à un fléau. Balance juste. Fausse balance. Les bassins, les plats d une balance. La languette d une balance. Le fléau d une balance. Tenir la… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • balance — BALANCE. subst. f. Instrument à deux bassins servant à peser. Balance juste. fausse balance. les bassins de la balance. la languette de la balance. le fleau de la balance. tenir la balance juste. faire pencher la balance. On dit que, Le poids… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Balance — Bal ance (b[a^]l ans), v. t. [imp. & p. p. {Balanced} (b[a^]l anst); p. pr. & vb. n. {Balancing} (b[a^]l an*s[i^]ng).] [From {Balance}, n.: cf. F. balancer.] 1. To bring to an equipoise, as the scales of a balance by adjusting the weights; to… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • balance — 1. The noun is about four centuries older than the verb, and has derived several figurative uses from its primary meaning of ‘an apparatus for weighing’, as for example in accounting (where the notion of balancing the books is ever present) and… …   Modern English usage

  • balance — ► NOUN 1) an even distribution of weight ensuring stability. 2) mental or emotional stability. 3) a condition in which different elements are equal or in the correct proportions. 4) an apparatus for weighing, especially one with a beam and… …   English terms dictionary

  • Balance — bezeichnet: Gleichgewicht (Physik), ein Gleichgewicht von entgegenwirkenden Kräften oder Aspekten oder einen Zustand der Ausgewogenheit Ausgeglichenheit Eigenschaften einer Datenstruktur; siehe Balancierter Baum Balance (Magazin), ein von der… …   Deutsch Wikipedia

  • Balance — Saltar a navegación, búsqueda Balance puede referirse a: Balance (contabilidad), informe financiero que refleja la situación del patrimonio de una entidad en un momento determinado. Balance hídrico, el equilibrio entre todos los recursos hídricos …   Wikipedia Español

  • balance — n 1 Balance, equilibrium, equipoise, poise, tension are comparable when denoting the stability or efficiency resulting from the equalization or exact adjustment of opposing forces. Balance suggests a steadiness that results when all parts are… …   New Dictionary of Synonyms

  • balance — or Balance [bal′əns] n. [ME & OFr, prob. via ML < VL * bilancia < LL bilanx, having two scales < L bis, twice + lanx, a dish, scale < IE * elek , extended stem of base * el , to bend > ELBOW] 1. an instrument for weighing, esp. one …   English World dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.